Facebook Suivez-moi sur Twitter  

Articles

Additions divines, soustractions assassines pour Kevin

Newsletter 19 octobre 2010 par Romane Didier

Kevin Estre, Team Sofrev-ASP - Porsche Matmut Carrera Cup 2010

12ème et 13ème manches, Magny-Cours, 16/17 octobre 2010

 

Leader de la Porsche Matmut Carrera Cup pendant la plus grande partie de l’année, Kevin Estre a achevé sa campagne 2010 sur une superbe victoire à Magny-Cours. Son total de points « réel » est supérieur de 20 unités à celui de son rival Frédéric Makowiecki, soit l’équivalent d’une victoire… Il se classe pourtant 2ème au championnat, avec un seul point de retard, après décompte des deux moins bons résultats de chaque pilote. Le règlement est ainsi fait, il faut l’accepter et surtout se souvenir des points positifs de cette saison, qui, eux, n’ont à souffrir d’aucun décompte !

 

Kevin commence le meeting nivernais par un meilleur temps aux essais libres. Puis il signe le 2ème chrono dans la première séance d’essais qualificative, et la pole dans la deuxième. Ces performances lui valent déjà deux fois un point, car le statut de « pigiste » du poleman de la première course Morgan Moullin-Traffort ne lui permet pas d’inscrire de points au championnat. A ce stade du vendredi soir, la communication officielle de la Porsche Matmut Carrera Cup nous indique que « la course de demain n'apportera certainement aucune réponse tant en Championnat A qu'en Gentlemen Drivers … Tant mieux ! »

 

En fait, il en ira tout autrement, puisque les deux championnats A et B vont couronner leur vainqueur dès la course 1… ce qui laisse à penser que le système des décomptes de points est peu compréhensible, même pour les spécialistes, et peu propice au suspense. Quoi qu’il en soit, Kevin a tout donné samedi, sur une piste plus mouillée que grasse, pour retarder l’échéance. D’entrée, la hiérarchie des essais est mise à mal et les dépassements se succèdent dans le groupe de tête. Moins performant que ses adversaires dans les premiers tours, Kevin doit attendre la deuxième partie de la course pour faire parler la poudre. « Je me suis vite retrouvé 4ème après le départ, et ça ne s’est « mis en route » qu’à partir de la mi-course. Je suis alors revenu au contact du trio de tête mais il m’a fallu trois tentatives et plus de deux tours pour doubler Moullin-Traffort. J’ai ensuite dépassé mon coéquipier Ludovic Badey, et je me suis rapproché de Mako, mais c’était trop tard. Il m’aurait fallu un tour de plus pour tenter une attaque, ou inscrire le point du meilleur tour en course pour garder une chance de disputer le titre dimanche. Mako l’a obtenu en début de course, sur le jus des pneus, alors que j’ai fait mon meilleur temps au dernier tour. » Il n’aura manqué que 5 petits centièmes de seconde à Kevin pour faire basculer dans son escarcelle ce point crucial.

 

La course 2 a rapporté au pilote icsport-Emblem Racing sa cinquième victoire et son douzième podium de la saison, au terme d’un magistral cavalier seul, tandis que le nouveau champion abandonnait dès le 5ème tour en panne de transmission ! S’il compte une victoire de moins que Mako, Kevin a en revanche maintes fois prouvé sa vélocité en établissant sept pole positions, soit plus de 50% ! « Dommage que le titre ne se soit pas joué aujourd’hui » regrettait Kevin. « Il faut de toutes façons féliciter Mako, qui a fait une super saison. Je remercie Jérôme Policand et toute l’équipe Sofrev-ASP, qui remporte le championnat « Teams », ainsi que Christian Bouas d’icsport, Stéphan Van Vlokhoeven pour Emblem Racing et l’ensemble de mes partenaires pour leurs soutiens. »