Facebook Suivez-moi sur Twitter  

Articles

Kevin Estre fait la course en tête

Newsletter 5 mai 2010 par Romane Didier

Kevin Estre, Team Mühlner Motorsport – Championnat d’Europe FIA GT3

1ère et 2ème manches, Silverstone Supercar, 1er et 2 mai 2010

 

On connaît la pointe de vitesse de Kevin Estre, et on sait qu’il parvient de plus en plus souvent à la convertir en pole positions et en victoires sur les circuits de la Porsche Matmut Carrera Cup. A Silverstone, au volant d’une autre Porsche, il a affiché ce potentiel dans le contexte relevé du championnat d’Europe FIA GT3. Remonté dans le Top 8 samedi, en tête de la course dimanche, il n’a malheureusement pas concrétisé sur le circuit britannique, mais tout laisse à penser que ce n’est que partie remise.

 

Kevin a découvert la Porsche 911 GT3 R et l’équipe Mühlner Motorsport début avril à Oschersleben, où sa première participation à une manche du championnat de Grand Tourisme germanique ADAC GT Masters s’est soldée par une 2ème place. En arrivant à Silverstone, il lui restait donc à faire la connaissance de son nouvel équipier Jürgen Häring, un Porschiste Allemand de 43 ans, et… du circuit lui-même. Silverstone n’est pas le premier tourniquet venu, avec ses virages emblématiques de Maggots, Becketts, Stowe ou Club. Une nouvelle portion, d’Abbey à Brooklands, a été réalisée en vue du prochain Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1. Ce tracé modifié a connu son baptême du feu à l’occasion de ce meeting « Silverstone Supercar » dominé par la deuxième manche du championnat du Monde FIA GT1.

 

Les deux pilotes se relaient au volant de la Porsche n°12 aux essais libres, et Kevin établit la 8ème meilleure performance. Mais au final, il n’a guère le temps de couvrir plus d’une dizaine de tours avant les qualifications. Jürgen Häring est classé « Bronze » par la FIA et il se qualifie en 24ème position pour la première course. En tant que pilote « Gold », Kevin prend part à la deuxième séance, celle des plus hauts gradés, et décroche une bonne 6ème place sur la grille de départ de la course 2. « J’aurais pu aller un peu plus vite » constatait le pilote ICSport. « Quand j’ai fait mon chrono sous le drapeau, les pneus avaient déjà perdu une partie de leur efficacité. Je manquais tout simplement de roulage, sur ce circuit long et difficile, et nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour travailler sur la voiture. Mais il était important de laisser Jürgen s’acclimater pendant les essais libres, car il n’avait jamais couru ici lui non plus. »

 

La toute première course de la saison est programmée samedi soir. L’Allemand effectue un premier relais sans histoires et Kevin repart aux alentours de la 18ème place. En quelques tours d’attaque incessante, il se hisse « dans les points », qui récompensent désormais les dix premiers en championnat d’Europe FIA GT3. Mais un contact avec une Aston Martin met un terme à cette belle remontée. « Je suis revenu sur Ammermüller qui n’arrivait pas à se débarrasser d’Accary. Quand l’Audi a trouvé l’ouverture dans le droit serré de la nouvelle portion, j’ai pu me mettre à côté de l’Aston. J’étais passé devant quand elle m’a touché l’aile arrière, m’expédiant en tête à queue. J’ai perdu une quinzaine de secondes et nous nous sommes classés 12ème. »

 

Les Saints de Glace ont une semaine d’avance, il fait très froid dans les tribunes, mais la chaleur est torride dans le peloton de tête pour le départ de la course 2 ! Les deux premiers s’accrochent et Kevin double rapidement l’Aston Martin de son adversaire habituel de la Porsche Cup, Fred Mako, puis la Porsche de Marco Holzer. Il ne reste plus devant lui que la Corvette de Hohenadel. Le moteur de l’américaine donne sa pleine mesure dans les lignes droites de Silverstone. « J’étais mieux dans le sinueux, la Corvette était au contraire plus à l’aise dans les secteurs rapides, je n’arrivais donc pas à la doubler. Mais nous avons rattrapé un retardataire et j’ai pu passer les deux voitures par l’extérieur. Je suis resté quatre tours en tête sans pouvoir lâcher la Corvette pour autant. Au treizième tour, Hohenadel m’a attaqué à Abbey, le virage le plus rapide du circuit. Il a déboité à gauche, je suis resté en milieu de piste, mais à cet endroit, qui n’est pas la trajectoire normale, la piste était encore humide. J’ai fait deux « 360 » et une Ford GT m’a arraché le pare-chocs avant et le radiateur. J’ai été tellement surpris de cette perte d’adhérence que j’ai d’abord pensé que la Corvette m’avait touché, et c’est ce que j’ai expliqué à chaud à la télévision. Les images embarquées ont prouvé que je m’étais trompé, et je m’en excuse auprès de Christian Hohenadel et de l’équipe Callaway. »

 

Pour sa troisième épreuve en trois semaines, Kevin se rendra en cette fin de semaine sur le circuit de Spa-Francorchamps, en leader de la Porsche Matmut Carrera Cup. Rendez-vous les 7 et 8 mai dans les Ardennes belges en lever de rideau des 1000 km Le Mans Series.