Facebook Suivez-moi sur Twitter  

Articles

Un quadruple cadeau d’anniversaire pour Kevin Estre

Winletter 4 novembre 2011

 

Kevin Estre, pilote icsport

 

Porsche Matmut Carrera Cup, 11ème et 12ème manches,

 

Etape finale GT Tour au Paul Ricard HTTT, 28 au 30 octobre 2011

 

 

Déjà sacré champion de la Porsche Matmut Carrera Cup depuis Albi, Kevin Estre a fêté ses 23 ans à l’occasion du dernier grand rendez-vous de la saison nationale, sur le circuit Paul Ricard HTTT. Cet anniversaire a été dignement fêté, avec quatre cadeaux qui sont allés droit au cœur du pilote icsport-Emblem Racing…

 

Le premier cadeau est venu de l’horloger suisse Marvin, qui l’a nommé ambassadeur. Pour marquer le début de ce parrainage prestigieux, Sébastien Loeb a offert à Kevin la magnifique montre chronographe Marvin qui porte son nom. Le deuxième cadeau était collectif, puisque vingt-cinq de ses amis, parents et partenaires avaient fait le déplacement pour l’encourager dans le Var. « C’est toujours un plaisir immense de se sentir soutenu aussi chaleureusement. Samedi, mon manager Christian Bouas nous a offert le gâteau d’anniversaire au réceptif Porsche. L’ambiance était vraiment à la fête au Paul Ricard, avec 20.000 spectateurs, de belles courses et beaucoup d’animations. »

 

Il fut à nouveau question de Sébastien Loeb pour le troisième cadeau ; ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion d’affronter en piste un octuple champion du Monde des Rallyes (en comptant son premier titre en Junior WRC). Le pilote Citroën était engagé à la fois en GT et en Porsche Cup au Castellet… La transition avec le quatrième cadeau de Kevin est toute trouvée, mais celui-ci, il se l’est offert lui-même, avec la complicité de l’équipe AS Events, en ajoutant deux trophées à sa collection !

 

Kevin n’a jamais pu se relâcher pour s’imposer au Castellet : « Je suis parti en pole pour la course longue de 40 minutes de samedi. Au départ, j’ai été heurté à l’arrière par Julien Briché, qui se faisait lui-même pousser par un autre pilote ! Je me suis retrouvé loin sur le bas-côté dans le premier virage, mais j’ai pu reprendre la piste avec un bon élan, 2ème derrière Sébastien Loeb. On s’est bagarré côte à côte sur plusieurs virages et je me préparais à l’attaquer au bout de la ligne droite des stands quand j’ai vu les commissaires de piste qui agitaient à la fois le drapeau jaune et celui qui indique un changement d’adhérence. J’ai attendu la courbe de Signes pour tenter à nouveau ma chance, mais là aussi il y a avait du liquide de refroidissement sur la piste. J’ai préféré freiner plus tôt que Seb, qui est rentré trop fort et s’est mis à l’équerre. J’ai glissé aussi, mais moins, et j’ai pu le doubler. Juste après, la course a été neutralisée et j’ai réussi à m’échapper au feu vert. Pas autant que je l’aurais voulu car la voiture était difficile à conduire et manquait un peu de puissance. J’ai gagné avec 3 secondes et demi d’avance sur Sébastien Loeb. Après l’arrivée, on s’est aperçu qu’il manquait 500 grammes dans un pneu arrière. En plus, le choc du premier freinage avait endommagé les échappements, l’une des deux sorties était complètement refermée ! »

 

Dimanche, Kevin obtient une nouvelle pole position malgré… une caméra embarquée décrochée, ce qui n’est pas un cadeau. « J’ai fait toute la qualif avec la caméra dans les pieds. En course j’ai pris un bon départ mais Loeb a essayé de me déboîter à l’aspiration au bout de la ligne droite du Mistral. Il était un peu trop loin et du coup c’est Sylvain Noël qui en a profité pour passer 2ème. J’ai creusé l’écart mais en doublant un retardataire, je suis passé sur un vibreur et j’ai perdu la lame avant. Mon rythme a baissé d’environ une seconde au tour. Les autres ont dû dégrader leurs pneus car j’ai pu garder 2’’4 d’avance sur Sylvain et 3’’5 sur Sébastien à l’arrivée. »

 

Avec neuf poles et dix victoires en douze courses, n’importe quelle agence de notation accorderait à Kevin un « AAA » avec perspectives positives ! « Je remercie Dany Snobeck, Jean-Pierre Béchu et toute l’équipe AS Events pour la saison fantastique que j’ai vécue parmi eux. La saison n’est pas tout à fait finie. Les 12 et 13 novembre, je disputerai les deux dernières courses de la Porsche Mobil1 Supercup en lever de rideau du Grand Prix d’Abou Dhabi. » Kevin, qui reste sur une victoire à Monza dans la catégorie, voudra achever sa campagne 2011 sur un ultime coup d’éclat.