Facebook Suivez-moi sur Twitter  

Articles

Un TGV nommé Kevin

Newsletter 18 mai 2011 par Romane Didier

Kevin Estre, pilote icsport

Porsche Matmut Carrera Cup, 5ème et 6ème manches, GT Tour à Dijon-Prenois, 14/15 mai 2011

 

Kevin Estre est bel et bien devenu la locomotive du peloton de la Porsche Matmut Carrera Cup. Auteur des deux pole positions, il a progressivement largué tous les wagons pour entrer en gare de Dijon-Prenois par deux fois en grand vainqueur. Les deux meilleurs tours en course ont agrémenté ce voyage en première classe, qui s’est logiquement conclu par un leadership renforcé au championnat.

 

Il est toujours exagéré de parler de promenade de santé quand il s’agit de dompter une auto de 450 chevaux sur un circuit aussi rapide et exigeant que Dijon-Prenois. « Nous avons pu faire beaucoup d’essais le vendredi. L’équipe AS Events se donne vraiment à fond et nous avons balayé un vaste éventail de réglages. Nous étions donc fins prêts pour les qualifications. » Le pilote icsport – Emblem Racing concrétise en décrochant le meilleur temps des deux séances, avec une marge significative de 6 puis 7 dixièmes de seconde.

 

Le départ de la course 1 est donné lancé, dimanche matin à 10h20. Le jeune Lonni Martins garde le contact pendant quelques tours, puis Kevin passe la vitesse supérieure. « Mon avance était suffisante après une dizaine de tours, soit le tiers de la distance. J’ai donc calmé le jeu pour ménager les pneus qui ont souvent tendance à souffrir à Dijon. Pourtant, mon avance a continué à augmenter, ce qui semble indiquer que mes poursuivants étaient en difficulté. »

 

Les adversaires de Kevin ne désarment pas et lui mènent la vie dure au début de la course « sprint » de dimanche après-midi. « Lucas Lasserre est mieux parti que moi. J’étais dans sa boite dans le S des Sablières, où il est passé moins vite que ce que j’attendais. J’ai perdu de l’élan et Sylvain Noël en a profité pour me doubler. » Deux virages plus loin, Kevin reprend son bien avant d’entamer une superbe passe d’armes avec le leader. « Lasserre a protégé sa position dans la grande ligne droite, mais j’ai pu le doubler au même endroit que Noël au tour précédent, en plongeant à la corde de la Parabolique. » Treize boucles plus tard, Kevin est une nouvelle fois le premier à franchir la ligne d’arrivée.

 

Avec quatre victoires en six courses, Kevin est invaincu en France depuis qu’il dispose d’une Porsche Cup modèle 2011. Il va maintenant retrouver la 911 en version Supercup à Barcelone, en ouverture du Grand Prix d’Espagne de Formule 1, ce prochain week-end des 21 et 22 mai !