Facebook Suivez-moi sur Twitter  

Articles

Kevin Estre meilleur rookie en Turquie

Newsletter 10 mai 2011 par Romane Didier

Kevin Estre, pilote icsport

Porsche Mobil 1 Supercup 1ère manche, Grand Prix de Turquie à Istanbul, 7/8 mai 2011

 

Leader de la Porsche Matmut Carrera Cup grâce à sa récente double victoire à Nogaro, Kevin Estre est le seul Français engagé en Porsche Mobil 1 Supercup cette saison. Il vient de disputer sa première course à ce niveau en lever de rideau du Grand Prix de Turquie de Formule 1 à Istanbul Park. Auteur du 12ème temps des essais, il s’est offert quelques beaux dépassements pour se classer bon 8ème et meilleur débutant.

 

Kevin n’a pas choisi la facilité en décidant d’aller se frotter au gratin des porschistes de la Supercup. La concurrence est sévère, avec la présence de pilotes venus du DTM, de l’Indycar, de l’A1 GP, du FIA GT, de la Formule 3, ou du GP2. Pour la plupart, ils n’en sont pas à leur coup d’essai en Supercup. Au niveau technique, Kevin doit prendre la mesure des freins en céramique qui équipent la 911 GT3 Cup utilisée dans ce championnat. Enfin, le calendrier de la saison 2011 comporte quelques circuits où le pilote icsport – Emblem Racing n’a encore jamais couru. Istanbul était de ceux-là.

 

L’Isérois dispose que de 45 minutes, soit un peu plus de vingt tours aux essais libres pour découvrir le tracé turc. « Il est fantastique, avec beaucoup de virages en aveugle. Tout le monde a commencé la séance libre en pneus neufs, et les meilleurs temps ont été établis dans les premiers tours alors que j’apprenais le circuit. Cela explique ma 13ème place et l’écart de 1’’5 avec le pilote le plus rapide. En qualification, j’ai progressé dans certaines portions, et réduit l’écart à 1’’1, sans gagner beaucoup de places puisque je me suis qualifié 12ème. »

 

La course est programmée dimanche à 12h45, juste avant le Grand Prix. Kevin commence par prendre l’avantage sur Robert Lukas, son coéquipier de l’équipe Hermes Attempto Racing. Il s’attaque ensuite victorieusement à Sebastiaan Bleekemolen. « J’ai rattrapé Stefan Rosina qui n’arrivait pas à passer Patrick Huisman. Mon auto fonctionnait de mieux en mieux et je sentais que c’était l’inverse pour ces deux pilotes. J’ai passé Rosina au 8ème tour et notre bagarre a permis à Huisman de reprendre un peu d’avance. Mais je suis vite revenu au contact et je l’ai doublé à l’intérieur du quadruple gauche, à cinq tours du drapeau. Ça n’a pas été simple, notamment à cause des boulettes de gomme des pneus de F1. Sortir de la trajectoire pour doubler est assez périlleux. ».

 

En dépassant de façon spectaculaire le Néerlandais, quadruple champion et recordman des victoires en Supercup avec 24 succès ( !), Kevin s’empare d’une 8ème place qu’il consolide en fin de course. Il se classe également premier des quatre rookies engagés. « J’ai signé des chronos équivalents à ceux du peloton de tête dans les derniers tours. De 6 secondes, l’écart avec le groupe qui luttait pour le podium est tombé à 3 secondes et demi. Ma place sur la grille m’a pénalisé, mais j’ai compris pas mal de choses pendant la course. »

 

Deux nouveaux week-ends de compétition vont s’enchaîner pour Kevin, qui sera à Dijon en fin de semaine pour le troisième meeting de la Porsche Matmut Carrera Cup. Tout de suite après, les 22 et 23 mai, il participera à la deuxième manche de la Porsche Mobil 1 Supercup à Barcelone. « Contrairement à plusieurs de nos adversaires, mon team n’est pas venu s’entraîner à Istanbul cet hiver. Par contre, nous pourrons capitaliser sur nos deux jours d’essais de début avril sur le Circuit de Catalunya. »