Facebook Suivez-moi sur Twitter  

Articles

Newsletter icsport 28 août 2013 par Romane Didier
Kévin Estre, pilote icsport management
Porsche Carrera Cup Deutschland, 10ème et 11ème rounds, Nürburgring, 17/18 août
Porsche Mobil1 Supercup, 6ème round,
Spa-Francorchamps, 24/25 août

La hargne dans l’adversité

Kévin Estre s’est montré extrêmement combatif et efficace en course lors des deux derniers meetings disputés, pour compenser des performances insuffisantes en qualification. Au Nürburgring, le pilote icsport management a gagné quatre places le samedi puis deux le dimanche pour décrocher un septième podium et conserver la tête de la Porsche Carrera Cup Allemagne. En Supercup, Kévin ne lâche rien non plus et continue à encaisser régulièrement des points en attendant des jours meilleurs…



Porsche Carrera Cup Allemagne : Kévin garde les commandes

Après avoir roulé sur le tracé « Grand Prix » dans le cadre de la Supercup et plusieurs fois sur la Nordschleife cette année, Kévin avait rendez-vous en ce mois d’août avec la version courte du Nürburgring en lever de rideau du DTM. Un plat sur un pneu dès le premier tour des qualifications lui vaut une décevante 13ème place sur la grille de départ de la course 1. Il fait nettement mieux dans la deuxième séance, bouclée avec le 5ème temps. Le dilemme est alors le suivant : faut-il conserver le troisième et dernier train de pneus slicks neufs disponible pour la course 2, qui offre de meilleures chances de podium, quitte à ne pouvoir en profiter en cas de pluie ? Le pilote et son équipe Attempto Racing optent pour cette stratégie, à contre temps de la majorité du plateau.

L’autre risque est de transformer la course 1 en chemin de croix, face à des concurrents mieux chaussés et en partant de la 7ème ligne ! Kévin doit en effet s’employer pour défendre une 9ème place durement gagnée. Le lendemain, la pluie reste heureusement à l’écart du massif de l’Eifel. Kévin prend l’avantage sur Sean Edwards en début de course. Il se sort ensuite de trois incidents qui auraient pu le priver du podium…

« J’étais devant Sean quand mon moteur a coupé alors que j’étais en cinquième. Il a fallu que je repasse la quatrième en pleine ligne droite. Sean m’a redoublé mais quelques tours plus tard, alors que je l’attaquais en sortie de chicane, il a traversé la piste pour rentrer au stand et purger une pénalité. J’ai dû freiner pour ne pas le heurter et je me suis retrouvé à 5 secondes des trois premiers. J’ai quand même réussi à rattraper mon coéquipier Nicki Thiim qui s’est mis à fermer toutes les portes. J’étais résolu à éviter l’accrochage mais il a freiné au milieu d’un virage rapide, à un endroit où, normalement, ce n’est pas nécessaire. Je n’ai pu éviter un léger contact et je suis passé. Avec la Porsche, le moindre choc avant peut endommager le radiateur. Malgré une petite fuite, j’ai pu finir 3ème à un peu plus d’une seconde du vainqueur. » Kévin compte 13 points d’avance sur Nicki Thiim avant de se rendre à Oscherleben pour les deux prochaines manches.

Porsche Mobil1 Supercup : Kévin sauve les meubles

Kévin et son coéquipier ont souffert à Spa en qualification et n’ont pu décrocher que les 11ème et 9ème places sur la grille de départ. Les symptômes et le diagnostic ressemblaient à ce qu’ils avaient constaté lors de la manche précédente à Budapest. « La voiture était équilibrée mais il me manquait 8 dixièmes » constatait le Français. « Nous n’avons pas pu effectuer des essais privés sur ce circuit comme la plupart de nos adversaires et nous ne sommes pas parvenus à exploiter parfaitement les pneus neufs. »



Kévin double Richie Stanaway et Jeroen Mul au premier tour et prend la roue… de son coéquipier Nicki Thiim. « Il tentait de doubler Michael Ammermüller. J’ai attendu et en fin de course, le leader Kuba Giermaziak a connu un problème de boite. Comme il essayait désespérément de garder sa position, le peloton s’est regroupé. Tout le monde tentait des attaques, Nicki a voulu passer Jeroen Bleekemolen et je l’ai devancé in extremis d’un dixième sur la ligne pour la 7ème place !»

Au classement de la Supercup, c’est le statu quo avant Monza, où Kévin avait remporté sa première victoire à ce niveau en 2011… En attendant, on suivra ce week-end sa prestation au Grand Prix de Baltimore, où il retrouvera l’American Le Mans Series au volant d’une Porsche Cup de l’équipe The Racers Group.